Abaissement de la pression dans le réseau

Lutter contre les pertes en eau

Les pertes sur le réseau d’eau potable sont encore élevées : près de 25% de l’eau produite n’arrive pas à destination. Le service de l’Eau, après avoir élaboré son schéma directeur, renforce son plan d’actions contre ces pertes en traitant le problème de la pression dans les réseaux de distribution.

Un réseau étendu (750 km au total) et des canalisations vieillissantes expliquent l’importance des fuites d’eau. La pose de compteurs de sectorisation a permis de mieux détecter la survenance des fuites, mais leur localisation reste difficile en raison de secteurs encore trop importants (parfois plus de 30 km).

Le remplacement des anciennes canalisations en PVC collé par des canalisations en PEHD* soudé d’une durée de vie plus longue s’avère indispensable. Cependant, ce renouvellement coûte entre 300 000 et 400 000 euros par an et au rythme de 0,5% à 1% par an du linéaire total, il implique une durée de vie des canalisations de 100 à 200 ans…

C’est pourquoi le service de l’Eau a décidé de mener une autre action : abaisser la pression du réseau, actuellement très élevée par endroits et très variable (entre 1,5 et 15 bars). Cette pression importante fragilise les canalisations et coûte très cher. L’objectif est de la contenir entre 3,5 et 8 bars, ce qui permettra notamment une réduction importante des pertes en eau de longue durée causées par les petites fuites non visibles. Cette opération, d’un montant évalué à 500 000 € mais d’effet immédiat, aura un rapport coût / efficacité intéressant.

Au cours de l’année 2019, 38 réducteurs de pression seront positionnés sur les 8 communes actuellement gérées en régie par le service (les 7 communes de la presqu’île de Crozon et Rosnoën). Parallèlement, 12 nouveaux compteurs de sectorisation seront posés afin que chacun ne couvre désormais pas plus de 10 km de canalisations.

En 2019, le service de l’eau engagera sur les territoires de Pont-de-Buis-lès-Quimerc’h et du Faou le même travail de diagnostic et d’élaboration d’un schéma directeur.

Début des travaux en avril – mai 2019

Afin de tenir informés les habitants, le service a communiqué en amont sur cette opération, notamment via le magazine Horizon de décembre 2018 et un courrier envoyé à tous les abonnés avec la facture d’eau. Une information a également été apportée aux professionnels du territoire.

Le marché de travaux a été attribué début mars à l’entreprise CISE-SAUR.

Les travaux d’installation de réducteurs de pression devraient débuter en avril / mai 2019, dès l’obtention des subventions.

A noter que la réduction de la pression ne sera pas effective dès la pose des appareils, le service ayant décidé de réaliser la mise en service dans un deuxième temps afin de bien maîtriser le planning et la qualité de l’opération.

Le calendrier des travaux sera bientôt disponible sous forme de carte. N’hésitez pas à le consulter régulièrement et à vous inscrire à la newsletter sur le site (en page d’accueil) pour vous tenir informé !

Quels effets pour l’abonné ?

L’abaissement de la pression du réseau ne devrait pas entraîner de conséquences pour les habitants. Chez les abonnés équipés d’un réducteur de pression, il sera peut-être nécessaire de faire appel à un plombier si l’appareil est trop ancien pour s’adapter automatiquement. Le service de l’Eau invite les usagers à être vigilants sur le fonctionnement de leurs appareils au moment de la mise en service et à lui faire remonter toute information utile.

Pour rappel, l’objectif du service est de contenir la pression entre 3,5 et 8 bars. Pour les abonnés dont la pression est inférieure à 3,5 bars, une augmentation de la pression est prévue à l’échéance 2021.

Contact : Service de l’Eau – Tél. : 02 98 27 06 16

*polyéthylène haute densité

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.