Comment composter mes déchets ?

D’ici 2024, conformément à la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015, chaque citoyen devra trier à la source ses bio-déchets : déchets alimentaires ou de cuisine, déchets verts, autres déchets biodégradables… Les bio-déchets représentent plus du tiers (36%) du poids des ordures ménagères résiduelles d’un Français.

Le compostage individuel

Composter, c’est laisser les déchets organiques de cuisine et du jardin se décomposer en tas, ou dans un composteur. Cette décomposition se fait naturellement, grâce aux organismes vivants du sol : bactéries, invertébrés (cloporte, collemboles, lombrics…), champignons.

Les déchets ainsi dégradés vont se transformer en compost, un terreau riche en humus qui fera un très bon engrais pour le sol.

Les bienfaits du compostage

Composter permet de réduire d’un tiers la quantité de déchets de notre poubelle d’ordures ménagères. On diminue ainsi les tonnages collectés par les camions, cela évite de gaspiller de l’énergie et diminue les coûts de traitement des déchets.

Composter permet aussi d’obtenir du compost, véritable allié du jardinier : il enrichit le sol, l’aère, favorise le maintien de l’humidité et participe à entretenir la vie dans le sol, indispensable à son bon fonctionnement (aération par les lombrics par exemple).

Composteurs à prix réduit

Afin d’inciter les habitants à composter leurs déchets biodégradables, la Communauté de Communes propose des composteurs individuels à prix réduit (40% du coût est pris en charge par la communauté) :

  • Composteur de 400 litres : 29 €
  • Composteur de 600 litres : 37 €

(avec bio seau et guide du compostage)

Le composteur doit être installé à même le sol, dans un endroit légèrement ombragé.

Les composteurs sont disponibles à la communauté de communes (siège de Crozon ou antenne du Faou).

Comment obtenir un bon compost ?

Règle n°1 : respecter un bon équilibre carbone / azote

Il faut alterner les apports de déchets :

  • riches en azote : ils sont en général verts, humides, mous (ex. tontes de pelouse, épluchures, fanes de légumes…)
  • riches en carbone : ils sont en général bruns, secs, rigides (ex. feuilles mortes, sciure, tiges sèches…)

Règle n°2 : mélanger, aérer, lors de chaque apport

Pour aérer le compost, favoriser la décomposition et obtenir un compost homogène, il est important de mélanger les déchets organiques qui viennent d’être apportés avec la couche immédiatement au-dessous. Inutile de tout remuer, une petite fourche ou simple griffe suffira comme outil.

 Tout savoir sur un outil magique : le Brass’compost !

Règle n°3 : diviser, fractionner les déchets

Plus les déchets sont de petite taille, plus ils se dégradent facilement. N’hésitez pas à découper, écraser, broyer (tondeuse, broyeur)… les déchets apportés.

Règle n°4 : surveiller l’humidité

Le compost ne doit être ni trop sec, ni trop humide. Un compost de bonne qualité est légèrement humide mais pas « juteux ». La présence de filaments blanchâtres est le signe d’un compost trop sec.


L’usine de compostage de Kerdanvez

L’usine de valorisation des matières fermentescibles de Kerdanvez a été construite en 2012 et mise en  service en 2013.

Elle reçoit les déchets verts, le bois et les souches apportés par les usagers et les professionnels en déchèterie, les algues vertes ramassées par les services municipaux (préalablement « ressuyées » en haut de plage afin d’éviter le rejet d’eau salée), et bientôt les déchets biodégradables collectés chez les « gros producteurs » : restaurants, cantines, établissements de santé…

A l’issue de leur traitement, ces déchets sont transformés en un compost normé et de qualité, utilisable comme amendement par les agriculteurs et les particuliers.

Compost gratuit

Le compost produit par l’usine de compostage est gratuit.
Pour vous en procurer, il suffit d’en faire la demande à la déchèterie de Kerdanvez.  Le chargement est à effectuer par vos soins (en remorque, en poubelle de jardin…).
Pour les grandes quantités (agriculteurs…), n’hésitez pas à vous adresser au service Déchets de la Communauté de Communes.

Le lombricompostage

Même si vous n’avez pas de jardin, il est possible de composter vos déchets de cuisine pour vos plantes d’intérieur ou de balcon grâce au « lombricompostage » !

Le lombricompostage permet de transformer des déchets biodégradables en un fertilisant sous forme de terreau et de liquide très concentré, la dégradation des ordures organiques étant assurée par des vers de compost et non par un processus de fermentation comme avec le compostage classique.

Les lombrics se nourrissent des épluchures des fruits et des légumes, morceaux de papier, marc de café…  Après digestion, les vers évacuent le lombricompost sous forme de grumeaux de couleur noire ayant l’aspect de terreau et l’odeur de l’humus.

Ce procédé n’émet pas d’odeur nauséabonde, a un encombrement limité et un entretien réduit.

Voici quelques liens utiles si vous souhaitez vous lancer dans le lombricompostage :

Le lombricompostage sur le site de « Terre Vivante »

Une chaîne Youtube spécialement dédiée au lombricompostage : « Lombricompostagefacile »

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.

 

Logo IE Attention, vous utilisez un navigateur peu sûr !

Vous utilisez Internet Explorer 11 ou une version antérieure. Ces navigateurs ne sont plus tenus à jour par Microsoft, ce qui peut constituer une faille de sécurité pour votre ordinateur. Par ailleurs, ces navigateurs n'afficheront pas correctement certains contenus.

Pour consulter notre site dans des conditions optimales, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Mettez Internet Explorer à jour , ou utilisez un autre navigateur moderne :

Ignorer