Centrale solaire

Après plusieurs années de candidatures infructueuses, la Commission de Régulation de l’Energie vient enfin de donner son feu vert au projet de centrale solaire photovoltaïque en presqu’île de Crozon.

Le lancement et la présentation du projet ont eu lieu le vendredi 17 mai 2019 à 16h30 au siège de la Communauté de Communes, ZA de Kerdanvez à Crozon, en présence de Daniel Moysan, président de la Communauté de Communes Presqu’île de Crozon – Aulne Maritime, Loïc Picot, Président d’IEL, Richard Ferrand, député du Finistère et président de l’Assemblée Nationale, Marc Coatanea, conseiller régional,Gladys Douilly, directrice d’Ener’gence….

Le contexte

Ce projet a débuté en 2008 par des études d’opportunité et de faisabilité ; il a fait l’objet d’une première candidature à l’appel d’offres de l’Etat en 2011, dans le cadre d’un partenariat entre un groupement d’entreprises bretonnes (Armor Green, IEL, Quénéa) et la Communauté de Communes de la Presqu’île de Crozon (qui a fusionné en 2017 avec la Communauté de Communes de l’Aulne Maritime pour devenir la Communauté de Communes Presqu’île de Crozon – Aulne Maritime).

Ce projet de centrale solaire au sol représente un mode renouvelable de fourniture d’énergie, respectueux de l’environnement, et permettant de rapprocher les lieux de production des lieux de consommation ; un enjeu important pour la région Bretagne, et en particulier la presqu’île de Crozon située à son extrémité. Participant ainsi à la sécurisation de l’approvisionnement énergétique, il permet également de dynamiser le territoire et est créateur d’activité.

Rappelons que la France souhaite atteindre 23 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie en 2020 et 32 % en 2030. En 2016, malgré une augmentation de près de 7 % sur les 10 années précédentes, cette part n’était que de 16 %.

Les acteurs

Le projet actuel, lauréat de l’appel d’offres national pour les installations d’une puissance supérieure à 250 kWc, est porté par la société IEL en partenariat avec la Communauté de Communes Presqu’île de Crozon – Aulne Maritime.

La société IEL (Initiatives et Energies Locales), basée à Saint-Brieuc, est spécialisée dans le développement, l’installation et l’exploitation de projets éoliens et solaires photovoltaïques sur le grand Ouest, dont 13 parcs éoliens, 6 centrales solaires au sol et 357 000 m2 de solaire en toiture.

La Communauté de Communes est engagée depuis plusieurs années dans une démarche de développement durable s’appuyant sur une politique QSSEE (Qualité, Sécurité, Social, Environnement, Energie) reconnue par un organisme de certification, et visant notamment à contribuer à la prise en compte des défis écologiques, énergétiques et climatiques.

Dans ce cadre, elle a mené à bien plusieurs actions orientées vers la protection de l’environnement, la maîtrise de l’énergie et la transition énergétique et écologique : construction d’une usine de compostage, mise en place d’une filière complète bois-énergie locale et de chaudières bois, projet de « smart-grid » (réseau électrique intelligent) composé d’une éolienne et de panneaux photovoltaïques, élaboration d’un Plan Climat Air Energie Territorial, programme d’économies d’énergie sur les bâtiments, sensibilisation des habitants avec l’agence de maîtrise de l’énergie et du climat du pays de Brest…

Le projet

Le projet consiste à installer une centrale solaire au sol sur le site de l’ancien centre d’enfouissement technique de déchets ménagers de Kerdanvez à Crozon, un terrain artificialisé et sans valeur agronomique qui pourra ainsi être valorisé, situé à proximité du réseau électrique local.

La centrale ou ferme solaire sera composée de 8 250 panneaux photovoltaïques fixés sur des structures orientées plein sud et inclinées à 25°, sur une surface de 4 hectares. D’une puissance de 2,387 MWc, sa production annuelle est estimée à 2,8 GWh, soit l’équivalent de 800 personnes par an (chauffage inclus).

L’investissement privé est évalué à 2,5 millions d’euros. Le tarif d’achat du kWh par EDF se situe autour de 7 centimes d’euros.

Le partenariat avec la Communauté de Communes prendra la forme d’un bail emphytéotique de 30 ans ; l’opération sera donc positive pour le contribuable, d’autant que les retombées économiques fiscales sont estimées à 27 300 € par an, réparties entre les collectivités territoriales.

La construction et la gestion de la centrale seront assurées par IEL. En ce qui concerne l’entretien et la maintenance courante du site, un partenariat est envisagé avec les services communautaires.

Le planning

Le bail emphytéotique devrait être signé en septembre 2019. Après la phase de préparation du chantier (appel d’offres, études de raccordement…) évaluée à 6 mois, les travaux devraient débuter mi-2020 pour une durée de 8 mois. La mise en service de la centrale solaire est prévue fin 2020 – début 2021.

Les documents à consulter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.