• Bocage du côté de l'Aber

  • Dunes de Goulien

  • Nager à la Piscine Nautil'Ys

  • Surf en presqu'île de Crozon

Avec l’automne et la chute des feuilles, on aperçoit plus facilement en haut des arbres les grosses boules beiges formées par les nids de frelons. Quelques nids ont été trouvés à plus de 25 m de haut.

 

Cette année cependant, des nids ont également été trouvés plus bas dans des haies (éléagnus, laurier palme, ronciers…).

 

Il faut donc être vigilant avant de couper ses haies ou de débroussailler un terrain. Faites bien le tour en regardant si vous voyez des frelons voler dans le secteur.

 

La destruction des nids est prise en charge par la Communauté de communes. Les nids sont poudrés à l’aide de perches et laissés sur place, afin que les frelons qui étaient dehors au moment de la destruction soient aussi au contact de l’insecticide à leur retour dans le nid.

 

A l’approche de l’hiver, la destruction des nids de frelons asiatiques n’est plus utile : à partir de la mi-novembre, les fondatrices (futures reines) ont toutes quitté le nid pour passer l’hiver dans un endroit à l’abri du froid (trou, fissures…). Le reste de la colonie va mourir dès les premiers jours de froid. La destruction n’est donc plus prise en charge par la communauté de communes.

 

Au printemps, lorsque les fondatrices sortent de leur cachette pour construire un nouveau nid, il est possible de réaliser du piégeage avec des pièges adaptés. Afin d’éviter de détruire d’autres insectes pollinisateurs, il est recommandé de ne piéger qu’au printemps (mars, avril, mai) et en automne (septembre, octobre). Les pièges seront composés d’une bouteille en plastique coupée en haut et retournée vers l’intérieur, comme pour un piège classique. La réussite réside dans la recette : un mélange de la même quantité de bière brune, de vin blanc et de sirop de fruit rouge. La bière et le sirop attirent les frelons et le vin blanc repousse les abeilles.

 

Au printemps, les nids de frelons asiatiques sont gros comme une balle de tennis pour ensuite grossir au fil de la saison. Il faut donc bien ouvrir l’œil pour les repérer.

 

Plus d’infos : Ségolène GUEGUEN à la Communauté de Communes (Tél. : 02.98.27.24.76) ou votre mairie (chaque commune a un référent "frelons asiatiques").

 

Sachez le reconnaître

 

Le frelon asiatique peut être distingué du frelon commun en raison de sa taille plus petite. De plus il est entièrement noir, à l'exception de l'extrémité de l'abdomen de couleur jaune-orangé.