• Bocage du côté de l'Aber

  • Dunes de Goulien

  • Nager à la Piscine Nautil'Ys

  • Surf en presqu'île de Crozon

Réserve naturelle géologique

La réserve naturelle géologique de la presqu'île de Crozon labellisée « Espace Remarquable de Bretagne » 

 

 

Une réserve naturelle régionale, labellisée "Espace Remarquable de Bretagne (ERB)" a été créée fin 2013 par la Région Bretagne. Ce label est synonyme de reconnaissance d’un patrimoine régional d’exception. 

Description

La réserve est constituée de 27 sites côtiers, distingués pour leur intérêt géologique, mais aussi pour la biodiversité qu’ils abritent. Située dans le Parc naturel régional d'Armorique, elle concerne 7 communes en presqu'île de Crozon et s'étend sur 29 hectares (côté terrestre) et 129 ha (côté marin).

Les objectifs de la réserve naturelle

Connaître, protéger, valoriser et faire découvrir les sites géologiques et leurs richesses sont les grandes missions de la réserve. 

Parmi les actions programmées pour que chacun découvre et s’approprie la réserve, figurent l'aménagement et la sécurisation de l’accès à certains sites, l'élaboration de circuits de découverte, d'animations, d'expositions sur la formation des paysages ou encore les animaux et les plantes qui les peuplent.

L'ensemble des actions à mener est planifié pour une durée de 5 ans, dans le plan de gestion, véritable "tableau de bord" de la réserve validé en 2016.

L'aboutissement d'une longue histoire 

La création de cet espace préservé est l'aboutissement d'une stratégie régionale mise en œuvre, il y a une vingtaine d'années, avec l'inventaire du patrimoine géologique réalisé par la Société Géologique et Minéralogique de Bretagne. Il a associé de nombreux acteurs (scientifiques, élus et techniciens) œuvrant pour la protection de l’environnement en Bretagne et est aujourd’hui opérationnel grâce à la bienveillance des habitants du territoire. 

Patrimoine naturel et enjeux

La presqu’île de Crozon présente un rivage découpé dans un « mille-feuille » de roches sédimentaires, correspondant à d’anciens dépôts marins de sable et de vase, respectivement consolidés en grès et en schistes au cours des temps géologiques. Leurs âges se situent entre -550 et -360 millions d’années. Quelques intercalations de roches magmatiques, et notamment volcaniques, participent à la géodiversité de ce territoire d’exception. Les géotopes de la réserve naturelle offrent un véritable voyage dans le temps et constituent un musée à ciel ouvert, propice à la découverte des Sciences de la Terre et à la recherche scientifique.

Site de la Pointe du Gouin à Camaret-sur-Mer : surface à rides de sable fossilisées (Sophie Coat, CCPC)

Anciens fonds marins fossilisés à la Pointe du Gouin, témoins d'une sédimentation marine en milieu peu profond (- 480 Ma)

Site de Lostmarc'h - au premier plan : coulée de lave en oreiller (Sophie Coat, CCPC)

Pointes volcano-sédimentaires de Lostmarc'h, témoins d'un volcanisme sous-marin (- 445 Ma)

Du fait de sa mosaïque de milieux naturels, la presqu’île se distingue également par une forte diversité d’espèces animales et végétales. Plusieurs espèces d’intérêt patrimonial sont présentent sur la réserve naturelle (comme le Crave à bec rouge, le Grand rhinolophe, la Loutre, le Petit statice et le Grémil à rameaux étalés).    

Crave à bec rouge dans les landes de Pen Hir, CCPC S. Coat Grand rhinolophe (photo Olivier Farcy, Bretagne Vivante) Petit statice Limonium humile CBNB L. Ruellan 2009 Grémil à rameaux étalés, Lithodora prostrata, CBNB C. Disez

Crave à bec rouge

(CCPC, S. Coat)

Grand rhinolophe

(Bretagne Vivante, O. Farcy)

Petit statice

(CBNB, L. Ruellan)

Grémil à rameaux étalés (la Crozonnaize)

(CBNB, C. Disez)

Règlementation

Pour que chacun puisse apprécier ce patrimoine, il est interdit de le dégrader et de prélever des roches, minéraux et fossiles sur la réserve, sauf autorisation à des fins scientifiques ou de gestion.Toute introduction ou destruction de la faune et de la flore protégée est également restreinte aux autorisations spécialement délivrées par le Conseil régional de Bretagne.

 

Gouvernance, Partenaires et Financement

La réserve est sous la responsabilité du Conseil régional de Bretagne.

La Communauté de communes Presqu'île de Crozon-Aulne maritime en est le gestionnaire et a pour mission d’assurer la conservation du patrimoine géologique et écologique qu’elle abrite, ainsi que d'en faire un atout scientifique et touristique, en partenariat avec la Maison des Minéraux.

Un Comité consultatif de gestion, qui représente tous les acteurs du territoire, et un Conseil scientifique, constitué d’experts issus de diverses disciplines, ont été créés pour suivre et assister ce projet.

La réserve associe un grand nombre de partenaires dont les principaux sont la Maison des Minéraux (partenaire majeur sur le volet animation), le Parc naturel régional d'Armorique, le Parc naturel marin d'Iroise, les 7 communes concernés par les géosites, les 68 propriétaires, les usagers du territoire, le Département, le Conservatoire du littoral, l'Etat, l'Europe, les experts scientifiques et les associations de protection de la nature

La réserve bénéficie d'un financement de la Région Bretagne, de l'Europe et de la Communauté de communes. Le budget annuel est de l'ordre de 75 000 €.